Canadian Society of Zoologists

Advancing the Study of Animals and their Environment

Société canadienne de zoologie

Favoriser l'étude des animaux et de leur environnement

Careers - Carrières

Français

A Career in Zoology

Introduction

So, you want to be a Zoologist? A good choice! Zoology is an integral part of biology, and involves the study of animals. Knowledge and understanding of biological principles are central to the well-being of human kind, particularly at a time when the pressures of increasing populations and the accompanying industrialization are straining the planet's ecosystems. In addition there is a heightened awareness of the need to solve health and social problems. Humane and ethical issues must also be addressed. There are few, if any, activities of humans that do not have biological implications,making biology one of the broadest based subject areas. Even if you do not choose to be a zoologist your degree may serve you well in careers in industry and commerce. A variety of positions are available for zoologists in service industries such as health care, journalism, broadcasting, planning, law and politics. You can find zoologists employed in the most unexpected places.

Members of the Canadian Society of Zoologists are, for the most part, professional biologists working in universities and colleges, government research and regulatory bodies, and industry. We were drawn to zoology by our love of nature and have found our careers to be exciting and rewarding. In this booklet we will help you identify careers that suit your interests and abilities, and guide you in choosing an educational program that will meet your goals. This cannot be a comprehensive survey of opportunities and we advise you to consult with local zoologists since there are often local initiatives that may offer employment. Phone the departments of biology or zoology at a nearby university and ask for an appointment to discuss careers after reading this booklet.

What Is Zoology Today?

Zoology in the 1990's can be very different from the purely descriptive science practised by the leisured classes of the last century. We are enchanted by the vision of a tweedy, bearded gentleman with pipe set jauntily to one side, peering at an exotic beetle through a large magnifying glass. This view of the zoologist as an explorer and natural historian has been portrayed by magazines and television programs. The stunning visual images of the natural world provided by David Attenborough, and the appealing studies of Jane Goodall and her colleagues on primates, although creating a generation of nature lovers, do not expose the general public to the true breadth of the biological sciences. Associated with this glamorisation of the biologist is a misconception, especially prevalent among high-school students, that the biological sciences are 'soft' sciences. However, today more than ever, analytical and experimental approaches are essential and require that zoologists be well-trained in the basic sciences of chemistry, physics and mathematics. We would also like to take this opportunity to emphasise that there is approximately equal representation of both sexes in most zoology programs.

Zoology can be a basic and an applied science. In the first case the investigator is curious about living things and does not consider whether the information gained is immediately useful. In the second case the worker applies this knowledge for the better of humankind or other animal life. The directions taken by investigators have changed over the last twenty-five years. This has been brought about by two major advances - first our understanding of how the basic unit of life, the cell, functions has increased by leaps and bounds and second we are becoming increasingly concerned about environmental degradation due to human activities.

Specifically we have begun to understand how the genetic code is controlled and translated. With this comes an appreciation of the interactions that take place at a molecular level. Of all the areas in biology (vis. zoology), genetics and molecular biology are expanding most rapidly. From these advances in molecular biology there has been considerable industrial spin-off, such as DNA fingerprinting,and the manufacture of genetically engineered drugs and diagnostic tools. Of equal importance have been major initiatives in environmental biology. As a society we are beginning to tackle such problems as bioaccumulation of toxic wastes, acid rain, loss of natural habitat and species diversity, global warming, and humane treatment of farm animals.

Zoologists study animal life at all levels of organization- ecosystem, community, population, whole organism, cellular and molecular. The animals being studied can include any from the wide diversity of phyla including protozoans, jellyfish, worms, snails, insects, fishes, amphibians, reptiles, birds and mammals. There are many areas of specialization which can be broadly grouped into morphology, evolution and systematics, ecology, behavior,development, physiology and applied zoology (such as wildlife management, environmental protection, agriculture, fisheries, aquaculture).

Career Possibilities

Here we present an overview of the types of careers possible for someone with a bachelor's or higher degree (M.Sc. and Ph.D.).We have attempted to categorise the jobs, but remember there is considerable overlap. Where possible we also indicate what level of education is required.

Education

This sector is probably the largest employer of graduates in the life sciences. There is a continual demand for educators in schools, colleges, and universities.

Secondary Schools: Although many provinces do not require secondary school teachers to have a B.Sc. degree in order to teach biology, it is advantageous to have this specialized training before obtaining a B.Ed. degree. Typically you will not be an expert in a particular branch of biology but will have broad interests and be capable of exciting young minds. Remember that many of today's professional biologists were first inspired by their secondary school teachers.

Colleges and Universities: Teaching at the college or university level usually requires no formal training in education but does require specialization in biology. Nearly all teachers at this level have Ph.D. degrees and often several years post-doctoral experience. Many university professors did not plan to become academics but were drawn into it through continuing academic achievement and a desire to become involved in research and teaching. There is still considerable competition for these positions though it is predicted that there will be a short-fall of adequately trained university teachers by the end of the century. Although success in these positions is often dependent on maintaining an active, independent research program, there has recently been increasing emphasis on the teaching component of a professor's duties. Besides departments of biology and zoology you will find zoologists with positions in other faculties such as medicine and agriculture. Below is a listing of some of the specialist areas:

Health Care

Many students planning to enter medical schools, dentistry or veterinary colleges will fulfill part of their entrance requirements by taking courses or even completing bachelor's degrees in biology and zoology. There is an increasing trend for medical researchers to have both Ph.D. and M.D. degrees. Many universities have integrated these programs. Besides these obvious routes into health care there are numerous positions available as technicians and technologists both in clinical and research laboratories. In many cases it is possible to find employment as a biomedical technician with a B.Sc. It should be noted however that the operation of diagnostic equipment often requires training beyond a degree.

Government - Federal and Provincial

Although many positions in government involve policy making and regulation, other government scientists are engaged in basic and applied research. Some of the federal agencies that employ zoologists include: Environment Canada (Canadian Wildlife Service, Parks Canada), Fisheries and Oceans, National Research Council, Agriculture Canada, Health and Welfare Canada, Industry Science and Technology. There are also equivalent positions within the provincial governments. Below is a listing and brief descriptions of a few of the responsibilities of government zoologists. Positions are normally available for candidates with either undergraduate or graduate degrees; however salaries and responsibilities are commensurate with the level of your degree.

Agricultural zoologist: studies crop pests and parasites of livestock, control of disease, animal feeds and reproduction, food processing, animal welfare, development of new strains.

Fisheries biologist: estimation of fish stocks, development of fishing regulations, enforcement of regulations, artificial propagation, aquaculture, development of new fisheries,toxicology, fishing techniques and fish processing.

Food and drug officer: protects against health hazards and deception in foods and drugs.

Naturalist: regulates park use, prepares exhibits and interpretive trails.

Wildlife biologist: studies the ecology and behaviour of mammals and birds to ensure their preservation, develops policies for harvesting.

Museum curator: responsible for the identification and cataloguing of native fauna, development of public displays, independent research.

Research officer: administrates the funding of science through the federal granting agencies such as Natural Sciences and Engineering Research Council and the Medical ResearchCouncil.

Environmental lawyer: assists the government in drawing up environmental legislation and represents the government in court cases. It will become increasingly valuable for these lawyers to have training in biology.

Industry

Although most zoologists with positions in industry are likely to be involved in research and product development, many jobs in industry and commerce do not involve the direct application of the zoological knowledge gained from a degree. Employers seek university graduates because they expect them to be literate, imaginative, critical and able to acquire information and make rational decisions. Those industries that are most likely to employ biologists include:

Information and Arts

This category covers a wide spectrum of jobs in publishing, broadcasting, and film-making. The general public is becoming scientifically more literate and interested in current science and technology problems particularly related to environmental, conservation and health issues. Thus there is burgeoning marketplace for nature-related programs and articles. Newspapers and magazines need individuals to translate scientific knowledge into language or a visual form that is readily understood by the general public. In addition, publishers of professional journals require biological illustrators. Many industries require scientists with a flair for writing to produce technical documents describing products and their proper use. For most of these positions a bachelor's degree is adequate but additional training in communication (journalism, broadcasting, industrial arts, etc.) if often required.

How Do I Improve My Chances Of Employment?

Presently demographic data suggest that there will be a shortage of trained scientists, including zoologists, into the 21st century. Nevertheless it is difficult to make such predictions and it is best to be prepared for tough competition. Like any other professional career the best trained and most experienced applicants will get the plum jobs. From the very first day you start a degree program you need to be aware that your academic record will follow you relentlessly. The opportunities for career advancement are closely linked to your academic performance. For example you may need a scholarship to continue a postgraduate degree or you may need to take an expensive specialist course that has a fee-waiver for students with the strongest records. It is a fact of life that most of us are evaluated from time to time and this continues after graduation. For example university researchers are evaluated by their colleagues (peer evaluation) to determine the level of research funding they are to receive.

It is important to acquire practical experience as soon as possible during your undergraduate years. At most university departments there are a number of summer job opportunities for research assistants. These may be funded by an investigator's research funds or byprovincial and federal scholarship programs. In addition there may be similar openings for summer students in government agencies and industry. By taking such summer jobs not only will you be getting valuable training but also you will be making personal contacts that will be useful when you apply for graduate school or a permanent position. If your summer employer is asked to write a letter of reference she/he will be able to give a realistic evaluation of your academic and research potential.

Finally you should ensure that your communication skills are adequate. There is no substitute for unambiguous, accurate and concise writing in science. In addition, as a professional biologist,you are likely to be called on to make oral presentations. Whenever appropriate become familiar with the use of computers and their associated software.


Une carrière en Zoologie

Introduction

Comme ça, tu veux être zoologiste? Excellente idée! La zoologie fait partie intégrante de la biologie et comprend l'étude des animaux. Le bien-être de toutes les espèces dépend d'une bonne connaissance et d'une bonne compréhension des principes de la biologie, particulièrement lorsque l'écosystème de la planète est menacé par une population et une industrialisation sans cesse croissantes. Cette connaissance entraîne d'autre part une prise de conscience plus aiguë du besoin de résoudre les problèmes sociaux et les problèmes de santé. Nous nous voyons confrontés à des questions d'éthique humaine. Il n'y a pratiquement aucune activité humaine qui n'ait de répercussion biologique,ce qui fait de la biologie un des plus vastes champs d'étude qui soit. Même si tu décides de ne pas devenir zoologiste, ta formation te sera très utile pour une carrière dans le commerce ou le secteur industriel. Il existe une variété de postes ouverts aux zoologistes dans le secteur tertiaire, tel qu'en soins médicaux, en journalisme, en radiodiffusion,en planification, en droit et en politique. Les zoologistes travaillent partout, même dans les secteurs les plus inattendus.

Les membres de la Société canadienne de Zoologie sont, pour la plupart, des biologistes professionnels qui travaillent dans les universités et les collèges, les sociétés de réglementation ou de recherche du gouvernement et le secteur industriel. Attirés à la zoologie par notre amour pour la nature, nous trouvons cette carrière excitante et enrichissante. Cette brochure t'aidera à identifier les carrières qui répondent à tes intérêt et aptitudes et à choisir un programme qui te permettra 'atteindre tes objectifs. Ceci ne peut être qu'un survol de ce qu'une carrière de zoologiste peut t'offrir. Nous te conseillons de rencontrer des zoologistes; ils sont souvent au courant des projets locaux qui offrent des emplois. Après avoir lu cette brochure, téléphone aux départements de biologie ou de zoologie des universités de ta région pour prendre rendez-vous et discuter des carrières disponibles.

Qu'est-ce que la zoologie de nos jours?

La zoologie de nos jours s'éloigne beaucoup de cette science purement descriptive pratiquée par les bourgeois du siècle dernier. Nous sommes charmés par la vision d'un vieil homme élégant, barbu, la pipe au coin du bec, examinant attentivement un coléoptère exotique à l'aide d'une grosse loupe. La télévision et les revues nous ont souvent présenté cette image du zoologiste explorateur et fervent d'histoire naturelle. Bien que toute une génération de passionnés de la nature se soit inspirée des fantastiques images du monde naturel de David Attenborough et des études attrayantes sur les primates de Jane Goodall, et de ses collègues,celles-ci ne tenaient pas compte de l'ampleur réelle des sciences de la biologie. On associe souvent à cette image séduisante du biologiste l'idée fausse que les sciences de la biologie sont des sciences "douces", erreur surtout fréquente chez les étudiants du secondaire. Pourtant, les approches analytiques et expérimentales sont plus que jamais reconnues comme essentielles. Elles exigent donc d'un zoologiste une formation solide dans le domaine des sciences fondamentales que sont la chimie, la physique et les mathématiques. Nous voulons profiter de l'occasion pour souligner la présence d'un nombre presqu'équal d'hommes et de femmes dans la plupart des programmes de zoologie.

La zoologie peut être autant une science fondamentale qu'une science appliquée. D'une part, le chercheur est curieux, sans se préoccuper de l'utilité immédiate des renseignements recueillis. D'autre part, le travailleur met en application ces connaissances en vue d'améliorer la qualité de vie des humains et des animaux. L'orientation des recherches a évolué au cours des 25 dernières années grâce à deux progrès majeurs : premièrement, notre compréhension du fonctionnement de l'unité fondamentale de la vie, la cellule, a évolué à grands pas; deuxièmement, nous nous préoccupons de plus en plus des problèmes causés à l'environnement par l'activité humaine.

Plus spécifiquement, nous avons commencé à comprendre comment le code génétique se contrôle et se traduit, ce qui a entraîné une appréciation des interactions qui ont lieu au niveau moléculaire. De tous les domaines de la biologie (vis. zoologie), la génétique et la biologie moléculaire sont ceux qui évoluent le plus rapidement. Des découvertes industrielles considérables ont découlé de ces progrès obtenus en biologie moléculaire : les empreintes digitales à l'ADN,la fabrication par processus génétique de médicaments et d'outils de diagnostics. Des progrès d'égale importance ont été faits en biologie environnementale. Notre société commence à s'attaquer aux problèmes que sont la bioaccumulation des déchets toxiques, les pluies acides, la disparition des espèces et de leur habitat naturel,l'effet de serre, et la cruauté envers les animaux de ferme.

Les zoologistes étudient tous les niveaux d'organisation de la vie animale: l'écosystème, la communauté,la population, l'organisme à une échelle globale,cellulaire et moléculaire. Leur étude porte sur une grande diversité d'animaux, incluant les protozoaires, les méduses, les vers, les escargots, les insectes, les poissons, les amphibiens, les reptiles, les oiseaux et les mammifères. Ils se spécialisent dans des domaines aussi variés que la morphologie, l'évolution et la systématique, l'écologie, le comportement, le développement, la physiologie et la zoologie appliquée (par exemple l'aménagement de la faune, la protection de l'environnement, l'agriculture,la pêche, l'aquaculture).

Possibilités de carrières

Nous te présentons ici une vue d'ensemble des carrières possibles pour une personne possédant un baccalauréat ou un diplôme plus élevé (maîtrise en sciences et doctorat). Nous avons tenté de regrouper les emplois en catégories, mais n'oublie pas que ces catégories peuvent se recouper. Autant que possible, nous t'indiquons le ou les diplômes requis pour chaque poste.

Éducation

Ce secteur offre les meilleurs débouchés pour les diplômés en sciences. Il y a un besoin constant d'éducateurs dans les écoles, les collèges et les universités.

Écoles Secondaires : Bien que plusieurs provinces n'exigent pas des professeurs d'écoles secondaires d'obtenir leur B.Sc. pour enseigner la biologie, il y a un avantage certain à obtenir cette spécialisation avant un B.Ed. En général, tu ne deviendras expert dans aucune branche particulière de la biologie, tu auras par contre un champ d'intérêts élargi et la capacité de susciter l'intérêt des jeunes. N'oublie pas que plusieurs biologistes professionnels actuels ont été inspirés par leurs professeurs à l'école secondaire.

Collèges et universités : Une formation en pédagogie n'est généralement pas nécessaire pour enseigner au niveau collégial ou universitaire alors qu'une spécialisation en biologie est requise. Presque tous les professeurs à ce niveau possèdent un doctorat ainsi que plusieurs années d'expérience post-doctorale. Bien que le but premier de nombreux professeurs d'université n'ait pas été l'enseignement, c'est par le biais de la recherche, de leurs accomplissements professionnels et le désir de les partager qu'ils ont été amenés à faire une carrière académique. La concurrence pour ces postes est actuellement forte mais on prédit qu'il y aura, d'ici la fin du siècle, une pénurie de professeurs 'université qualifiés. Bien que le programme de recherche indépendant et actif soit important pour assurer le succès d'une carrière, c'est l'enseignement qui prend de plus en plus d'importance dans la distribution des tâches 'un professeur. Tu retrouveras bien sûr des zoologistes dans les départements de biologie et de zoologie, mais aussi dans les facultés de médecine et d'agriculture. Voici une liste de quelques-unes des spécialisations :

Soins de la santé

Les étudiants qui comptent étudier en médecine,en sciences dentaires ou dans un collège vétérinaire devront remplir une partie de leurs exigences d'admission en suivant des cours en biologie ou de zoologie ou même en complétant leur baccalauréat dans ces spécialisations. Il existe un nombre croissant de chercheurs médicaux qui possèdent un doctorat en plus du degré de médecin. Plusieurs universités ont adopté ces programmes. Mise à part cette façon évidente d'accéder à une carrière dans le domaine des soins de la santé, il existe plusieurs postes de technicien et de technologue en médecine et dans les laboratoires de recherche. Il est souvent possible, B.Sc. en main, de trouver un emploi de technicien en biomédecine. Il est à noter toutefois que, pour devenir opérateur d'équipement de diagnostics, on doit souvent suivre une formation complémentaire au diplôme.

Gouvernements - Fédéral et Provincial

Bien que plusieurs postes au gouvernement comprennent la création de politiques et leur réglementation, d'autres scientifiques gouvernementaux sont actifs dans la recherche appliquée et fondamentale. Voici quelques-unes des agences fédérales qui offrent des emplois aux zoologistes: Environnement Canada (Service Canadien de la Faune, Parc Canada), Pêches et Océans, Conseil National de Recherches, Agriculture Canada, Santé et Bien-être social Canada, Industrie, Sciences et Technologie Canada. Il existe également des postes équivalents au sein des gouvernements provinciaux. Vous trouverez ci-dessous une liste descriptive de quelques-unes des responsabilités des zoologistes au gouvernement. Les postes sont normalement disponibles pour les candidats possédant un diplôme de premier ou de deuxième cycle. En outre les salaires et les responsabilités reflètent le niveau de scolarité.

Zoologiste en agriculture : Recherche sur les insectes nuisibles aux produits agricoles et sur les parasites du bétail, sur le contrôle des maladies, l'alimentation et la reproduction des animaux, l'industrie alimentaire, le bien-être des animaux et le développement de nouvelles lignées.

Biologiste des pêches : Estimation des stocks de poissons, développement des règlements de pêche, mise en application des règlements, propagation artificielle,aquaculture, développement de nouvelles pêches, toxicologie,techniques de pêche et traitement des poissons.

Agent en alimentation et pharmaceutique : Offre une protection contre les dangers que les aliments et les drogues peuvent causer à la santé.

Naturaliste : Réglemente l'utilisation des parcs, prépare les expositions et les sentiers interprétatifs.

Biologiste de la faune : étudie l'écologie et le comportement des mammifères et des oiseaux afin d'assurer leur préservation, développe des règlement pour l'utilisation rationnelle des populations.

Conservateur de musée : identifie et répertorie la faune, met sur pied des expositions, effectue des recherches indépendantes.

Agent de recherche : administre les fonds pour la science par le biais d'agences de subventions fédérales telles que le Conseil de Recherche en Sciences Naturelles et Génie et le Conseil de Recherche Médicale.

Avocat de l'environnement : aide le gouvernement à créer des politiques sur l'environnement et représente le gouvernement lors de procès. L'obtention d'une formation en biologie va devenir un atout indispensable pour ces avocats.

Industrie

Même si la plupart des zoologistes dans l'industrie participent à la recherche et au développement de produits, plusieurs postes dans le secteur industriel et le commerce n'exigent pas une mise en application directe des connaissances acquises en zoologie. Les employeurs recherchent des diplômés universitaires car ils s'attendent à ce que ces derniers soient instruits, imaginatifs, capables d'apprendre de nouvelles données et de prendre des décisions rationnelles et qu'ils aient l'esprit critique. Ces diplômés peuvent, par la suite, recevoir une formation en vente et en administration. Voici quelques-uns des secteurs industriels susceptibles d'engager des biologistes:

Arts et Information

Cette catégorie regroupe toute une variété d'emplois dans le monde de l'édition, de la radiodiffusion,et dans l'industrie du film. Le grand public possède une culture générale scientifique de plus en plus vaste. Il s'intéresse plus aux problèmes scientifiques et technologiques courants, particulièrement ceux qui ont trait à l'environnement, à la conservation des espèces et aux problèmes de santé. Il existe donc un marché grandissant pour les émissions et les articles de pressetraitant de la nature. Les journaux et les revues ont besoin d'individus pour traduire les connaissances scientifiques en langages ou enformes visuelles qui puissent être compris par le public. De plus, les éditeurs de revues professionnelles ont besoin de biologistes pour la rédaction interne, alors que d'autres éditeurs, de manuels scolaires par exemple, ont besoin d'illustrateurs en biologie. Plusieurs secteurs industriels ont besoin de scientifiques qui ont le sens de l'écriture et qui peuvent produire des documents techniques qui décrivent les produits et leurs modes d'emploi. Pour la plupart de ces postes,un baccalauréat est suffisant mais une formation complémentaire(journalisme, radiodiffusion, arts industriels, etc.) est souvent demandée.

Comment puis-je améliorer mes chances d'obtenir un emploi?

Les données démographiques actuelles suggèrent qu'il y aura un manque de scientifiques qualifiés, incluant les zoologistes, au 21ième siècle. Il est toutefois difficile de faire de telles prévisions. Il vaut donc mieux se préparer à une forte concurrence. Comme pour toutes les carrières professionnelles, les candidats les plus qualifiés et possédant le plus d'expérience obtiendront les meilleurs emplois. N'oublie pas que dès ton inscription, ton dossier académique influencera la progression de ta carrière. Tes chances d'avancement seront étroitement liées à ta performance académique. Par exemple, tu auras peut-être besoin d'une bourse d'étude pour continuer un programme de troisième cycle, ou bien il te faudra suivre un cours spécialisé dispendieux o&ugrav; seuls les étudiants possédant les meilleures notes sont dispensés de payer. Pour la plupart d'entre nous, être évalué régulièrement est une réalité qu'il faut accepter et ce, même après la graduation. Les chercheurs universitaires, par exemple, sont évalués par leurs collègues afin de déterminer le montant des fonds de recherche qu'ils recevront.

Il est important pour toi d'acquérir une expérience pratique le plus rapidement possible au cours de ton premier cycle. Dans la plupart des départements d'universités,on offre des emplois d'été comme assistant de recherche. Ces emplois sont subventionnés par le fond de recherche d'un chercheur ou par des programmes de bourses provinciaux et fédéraux. De semblables ouvertures peuvent parfois survenir durant l'été dans les agences et les industries gouvernementales. Ces emplois d'été te permettent d'obtenir non seulement une formation presqu' indispensable, mais également d'établir des contacts qui te seront très utiles lorsque tu poseras ta candidature pour faire des études supérieures ou pour un poste permanent. Si on demande à ton employeur de l'été de t'écrire une lettre de recommandation, il ou elle pourra donner une évaluation réaliste de ton potentiel académique et de recherche.

En dernier lieu, tu dois t'assurer que tes aptitudes en communication soient adéquates. En sciences, rien ne remplace un style d 'écriture clair, précis et concis. De plus, entant que biologiste professionnel on te demandera probablement de faire des présentations orales. Quand le temps te le permettra, familiarise-toi avec l'utilisation d'un ordinateur et ses logiciels.